logement social

Le logement social

Petite discussion imaginaire (ou presque) sur le logement social à Vence

– le Préfet : ville de Vence, vous avez seulement 6,28% de logements locatifs sociaux, bien loin des 25% imposés par la Loi SRU. Ce n’est pas bien et je vous sanctionne. Je récupère votre droit de préemption, je vous double votre pénalité en la portant à 910 000 euros par an en application de la loi ALUR, et je vous impose de créer 186 logements par an pour les 3 ans à venir

– la Métropole : ville de Vence, l’Etat m’oblige à établir sur l’ensemble de mon territoire un PLH (Programme Local de l’Habitat) qui sera une pièce liée au futur PLU métropolitain. Ce programme, basé sur l’étude des réelles possibilités du territoire, conclue à la possibilité de faire au maximum 92 logements sociaux par an sur Vence. Notez que ce PLH a été validé par le Préfet

– la ville de Vence : OK ! Donc le Préfet nous impose 186 logements par an sujets à une pénalité, tout en validant une étude de 500 pages recto-verso qui dit qu’au mieux on pourra en faire 92 ?

– les demandeurs de logements sociaux sur Vence : bonjour, nous sommes 338 demandeurs, venant de diverses communes, à demander à bénéficier d’un logement social sur Vence en premier choix

– la ville de Vence : vous êtes 338 demandeurs et l’Etat nous impose de créer 186 logements par an pendant 3 ans, soit 558 logements. Pour qui les 220 supplémentaires ?

– le Préfet : c’est comme ça et puis c’est tout. Et si la ville ne s’exécute pas, j’ai le pouvoir de quintupler la pénalité… Je vous rappelle à cet effet que vous êtes jugé l’année n+2 par rapport aux sommes investies l’année n dans du logement locatif social

– la mairesse de Vence : en 2018 et 2019, je budgétise 600 000 euros par an pour investir dans le logement social

– la ville de Vence : mme le Maire, vous êtes en train de nous dire que vous prévoyez d’investir seulement 600 000 euros par an au lieu de 910 000. Cela signifie que la ville pourrait avoir à payer 310 000 euros de pénalité en 2020 et la même somme en 2021. Savez-vous que tout ne s’arrête pas aux prochaines élections municipales de mars 2020, et que le Préfet pourrait encore accroître notre pénalité sur la prochaine période triennale ?

– la mairesse de Vence : ?!?!?!

– la ville de Vence : et vous Métropole, si je crée tous ces logements sociaux supplémentaires, vous allez m’accompagner pour améliorer mes routes, mes transports en communs, mes parkings, ma circulation, mes infrastructures culturelles et sportives… ?

– la Métropole : chère ville du moyen pays qui n’êtes ni de la montagne, ni du littoral, sachez que nos budgets sont extrêmement contraints. Nous dépensons déjà beaucoup pour vous, notamment dans les transports en commun et les parkings relais. Voyez la ligne 2 du Tram ! Si seulement l’Etat n’avait pas baissé nos dotations…

– le Préfet : je ne fais qu’appliquer les Lois. Voyez votre Député

– la ville de Vence : bonjour M. le Député, ancien maire de Vence qui souhaitait seulement être maire sédentaire et pas en marche. Vous avez fait campagne en promettant d’agir contre les Lois SRU et ALUR. Qu’en est-il aujourd’hui ?

– le Député : désolé, depuis j’ai décidé de m’occuper de la cause animale. Mon parti, c’est les animaux. Sinon, je peux vous parler de mon projet au col de Vence …

– la ville de Vence : bon, je me le note, il faut que j’arrête de croire les carriéristes politiques. Mais j’y pense, les nouveaux logements sociaux accueilleront des familles. Ne doit-on pas anticiper l’accueil de ces enfants dans nos écoles ?

– le rectorat : quoi ? anticiper ? Non, non, non, au contraire, notre vision est qu’il faut fermer des classes. Il en sera d’ailleurs ainsi dès la rentrée prochaine

– la ville de Vence : mais on marche sur la tête ! Comment allons-nous faire ? Y’a-t-il quelqu’un de sensé dans cette histoire ?

– le Préfet, la Métropole, la mairesse, le Député, le rectorat : débrouille-toi

Le logement social

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *