Portrait

BIO EXPRESS        

Né le : 1er mars 1969 à Cagnes sur Mer

Marié, un enfant

Scolarité : maternelle du Centre (Lei Bigaradié), école Saint-Michel, collège de La Sine, Lycée Renoir

Etudes : Ingénieur Ecole Centrale Paris

Profession : Cadre supérieur dans la même entreprise depuis 23 ans

Engagement municipal :

– Adjoint au maire de 2014 à 2017

– Conseiller Municipal d’opposition depuis 2017

PORTRAIT HISTORIQUE

Mes grands-parents maternels, Joseph GIUGE et Françoise -née RICHIER- sont originaires de Mollières.

Ce hameau qui était encore italien à la naissance de mon grand-père en 1894, malgré l’annexion du Comté de Nice à la France, est aujourd’hui rattaché à la commune de Valdeblore.

Joseph et Françoise GIUGE ont quitté Mollières, au début des années 1930, bien avant l’incendie de septembre 1944 provoqué par des Allemands en déroute à la suite du débarquement alliés, qui a détruit une grosse partie du hameau. Ils sont devenus propriétaires de terrains à Vence, quartier des Beaumettes, pour y construire une ferme, fournissant en lait frais chaque matin un grand nombre de vençois.

Alors que leurs trois premiers enfants, Hélène, Angèle et François sont nés à Mollières, Noël et Christiane Giuge sont nés à Vence, en 1935 et 1939, dans la ferme familiale des Beaumettes.

Mon grand-père paternel, Louis SCALZO, est né en 1899 à Tiriolo, petite commune du sud de l’Italie.

En 1920, il quitte sa région calabraise appauvrie par le transfert du secteur industriel du sud vers le nord de l’Italie, pour venir travailler en France, comme serveur dans plusieurs restaurants de Nice ou de Cannes.

En 1929, il se marie avec ma grand-mère, Marie PIGALLIO qui habite à Tourrettes-sur-Loup, et dont la famille est dans la production de violettes, celles-là même qui font la renommée de la commune.

Louis et Marie vivent à Tourrettes. Ils tiennent la boulangerie-épicerie du village. Ils donnent naissance à deux enfants : Marinette, née en 1934 et Jean-Francis, né en 1938.

Après la 2nd guerre mondiale durant laquelle Louis est mobilisé comme soldat, mes grand-parents divorcent. En 1946, Louis déménage à Nice et devient marchand de fruits et légumes. De son coté, Marie s’installe à Vence au 1 rue Saint-Michel.

Mes parents, Jean-Francis SCALZO et Christiane GIUGE se sont rencontrés en 1957.

Appelé pour faire son service militaire au printemps 1958, mon père est envoyé en Algérie d’octobre 58 à août 60, en Kabylie, au nord de Tizi Ouzou.

Ma mère, qui a passé son brevet d’études à Vence, est titulaire d’un diplôme de comptabilité. Elle travaille sur Vence à l’Etude Notariale de Maître Emile Hugues, maire de Vence de 1945 à 1959, mais aussi plusieurs fois député, sénateur, secrétaire d’Etat et Ministre. Ancrée dans la vie vençoise, ma mère fait partie du Comité des Jeunes qui organise les manifestations traditionnelles. En 1959, elle est élue 1ère demoiselle d’honneur de la reine de Vence de l’année, son amie Hélène Merle.

Le mariage de mes parents est célébré en mairie de Vence par Jean Maret en 1962, sous l’œil attentif d’Emile Hugues témoin de ma mère.

Après avoir suivi une formation, mon père devient artisan peintre. Il travaillera dans beaucoup d’appartements et de villas de Vence.

Ma mère travaillera toute sa vie à l’Etude Notariale, transmise, suite au décès de Maitre Emile Hugues, à Maitre Parent père et aujourd’hui fils.